AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

i'm already a girl ! || Anzai Ken.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Karaté

─ Messages : 245
─ Ici depuis le : 30/04/2011
─ Classe / Emploi : 3C / Host. Je me fais passer pour un homme, mais et alors ?
─ Coach : Saketo Jung Wan.

CITIZEN INFO
─ Nationalité: 3C.
─ Situation ♥: Fatal system error.
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyDim 1 Mai - 15:39

tenue ;;

« C-Chae Rin... S'il te plait... Je viens depuis tellement longtemps dans ce club... E-Et c'est pour toi... » disait la cliente, alors que le visage de la principale concernée était en train de se décomposer. Mais justement, là était le problème. Il s'agissait de « la » et non « le » principal concerné. Entre autres, la cliente était en train de se déclarer à la jeune femme, en pensant qu'il s'agissait en réalité d'un jeune homme. Gros quiproquo ? Oui, c'est le moins qu'on puisse dire. Et le pire, c'est que la coréenne ne pouvait rien y faire. Elle ne pouvait la corriger, ou la stopper dans son élan. Elle se faisait passer pour un homme, rien d'étonnant à ce que les autres la considèrent comme tel. Mais parfois, cela provoquait quelques petits problèmes... Comme celui-là. « Écoutez... J'apprécie beaucoup votre compagnie mais... » Mais Chae Rin ne put continuer son discours plus longtemps. Sa tirade fut rapidement stoppée par sa cliente, qui reprit la parole une nouvelle fois, les larmes aux yeux. Elle pensait surement avoir trouvé son prince charmant, tout comme bon nombre des demoiselles qui passaient au club. En fait, si Chae Rin a autant de succès auprès de la gente féminine, c'est, bien sûr, parce qu'elle a un petit air « androgyne » et puis « coréen » qui plait beaucoup mais aussi parce que c'est une femme. Et donc, elle sait exactement ce que désirent les nippones qui viennent se réfugier dans les bras de ces beaux jeunes hommes que sont ses collègues. Chae Rin a beau ne pas se comporter de la même manière que les autres filles, d'avoir une façon plutôt différente de penser... Elle est tout de même une fille, et le restera quoi qu'il arrive. D'ailleurs, malgré tous ses efforts, la brunette a encore du mal à masquer ses formes. Et elle est par exemple obligée de passer un bandage autour de sa poitrine quotidiennement pour que l'on ne puisse rien remarquer. Plutôt difficile comme existence, n'est-ce pas ?

Bref. Tout en trainassant dans les rues de la ville, Chae Rin repensait à sa soirée mouvementée. Ses collègues avaient bien ri. Oh, ils étaient désormais habitués à ce que la coréenne ait autant de déclarations. D'ailleurs, ils s'amusaient souvent à la charrier, en lui disant que malgré ses airs de fillette elle n'était finalement pas un cas désespéré. Oh, si seulement ils savaient... Si seulement ils savaient que ce n'était pas seulement des « airs » de fillettes, mais qu'il s'agissait là d'une fille, une vraie. Enfin... La jeune femme secoua légèrement sa tête, comme pour essayer de se débarrasser de toutes ces mauvaises pensées qui lui gâchaient sa belle mâtinée. « N'y pense pas. Ce n'est pas la peine d'y penser plus longtemps, hein ? Si t'as autant de succès auprès des filles, c'est seulement parce qu'elles pensent que tu n'en es pas une, qu'elles pensent que tu es un homme. Oui mais à la base... Je ne suis pas un homme, du tout ! Aigoo... » Aussi étrange que cela puisse paraître, passer ses soirées en étant vu comme un homme, recevoir des avances de la part de la gente féminine... Le tout pouvait s'avérer être assez traumatisant. Vêtue d'un slim jean bleu et d'un sweat rose, la miss déambulait dans les rues de la ville, sans but précis. Cela lui faisait tout simplement du bien de prendre un peu l'air. Pour une fois, aucun problème n'était en vu. Enfin, quoique...

Le visage de Chae Rin se figea lorsqu'elle aperçut une silhouette familière au loin. Et pas n'importe laquelle. Celle de Ken. Oh, laissez Barbie de côté, dîtes plutôt bonjour à un grand gaillard asiatique. Anzai Ken. Il est Tom, elle est Jerry. Oui, c'est la manière la plus simple de décrire leur relation. Il leur est impossible de rester calme lorsque les deux se retrouvent ensemble. Oh non, il faut qu'ils se chamaillent à chaque fois comme deux gamins. Pour un oui ou pour un non. Pour un point de plus ou pour un point de moins. D'ailleurs, le tout avait commencé sur un terrain de basket. Chae Rin l'avait soupçonné de tricher, et lui avait pensé la même chose la concernant. Depuis... Et bien, depuis, voilà. Sans oublier que monsieur Anzai lui reproche de ne pas être assez féminine. D'être trop « masculine ». De ne pas prendre soin d'elle comme il le faudrait. De ne pas porter des vêtements assez féminins, mignons ou sexy, allez savoir. Puis, d'être trop... Excessive, dirons-nous. Un euphémisme pour dire « violente », en fait. Il avait promis de la trainer dans des boutiques pour lui offrir un relookage. C'est ce qui explique donc son expression effarée. La coréenne s'empressa de mettre sa casquette puis de la baisser légèrement sur son visage, espérant ainsi ne pas se faire repérer. Mais, il semblait l'avoir déjà remarquée. Alors elle se retourna puis pressa le pas, essayant de se faufiler parmi les quelques passants et de se fondre dans la foule. Lorsque je vous disais qu'il était Tom, et elle Jerry. Tom poursuit bien souvent Jerry, non ? Et bien, étrangement, le même schéma semblait se reproduire dans les rues de Tokyo entre Ken et Chae Rin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

─ Messages : 1124
─ Ici depuis le : 04/01/2010
─ Présence : 7/7
─ Classe / Emploi : 3B
─ Coach : x

CITIZEN INFO
─ Nationalité: Japonaise
─ Situation ♥: S'est fait jeter -.-
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyDim 1 Mai - 17:03

Il avait donné sa parole qu’il féminiserait Chae Rin. Mais pourquoi Ken s’entêtait tant à vouloir rendre ce garçon manqué de service plus femme ? Franchement, elle avait le droit de vivre sa vie comme elle l’entendait, non ? Mais voilà, c’était plus fort que lui, voir une femme se comporter comme un garçon le perturbait quelque peu. Vous me direz, il aurait donc pu tout simplement passer son chemin et ne plus chercher à la fréquenter, depuis leur rencontre assez déroutante sur le Terrain de Basket. Mais au fond, il aimait bien la coréenne, elle avait un caractère dynamique qu’il appréciait. Ken avait du mal à traîner avec les dépressifs, parce qu’aussi influençable qu’il était, il le devenait aussi en les côtoyant. Par exemple avec Shizuna, la jeune fille qu’il coachait parmi d’autres, ce n’était pas méchant contre elle ni rien mais sa tristesse était, comment dire … contagieuse. Il se sentait mal à l’aise et gêné en sa présence et n’arrivait même pas à être le clown de service dont il arborait habituellement le costume.
En bref, Ken aimait bien Chae Rin mais son côté garçon manqué était le seul bémol qu’il lui trouvait. Quoique, elle n’aurait peut-être pas ce punch si elle était une fille dans sa tête, qui sait.

Mais la coréenne fuyait à chaque fois qu’il parlait d’aller en ville lui acheter des vêtements qui correspondraient le mieux à une fille. D’un côté, cela pouvait se comprendre, mais bon, le nippon était du genre tenace et ne renoncerait pas à sa mission divine –c’est qu’il se fait des films en plus °°.
Toujours est-il qu’en ce moment-même, il était en centre-ville, en train de se balader. Ce jour-là l’entraînement avait été annulé et Ken, étourdi, ne se souvenait même plus de la raison. Il en avait profité pour se motiver pour aller faire un tour dans la capitale, peut-être renouvellerait-il un peu sa garde-robe, chose qu’il faisait rarement.
Et puis, grosse surprise, il tomba nez à nez avec Chae Rin. Il la reconnut immédiatement, dans ses fringues de garçon que même lui ne portait pas. Elle sembla le reconnaître assez vite elle aussi puisqu’elle enfonça sa casquette sur sa tête et traça en accélérant le pas, voulant à tout prix l’éviter. Ken se mit à rire, il était sportif rappelons-le et il courait vite. Bon, elle aussi se débrouillait bien mais elle restait une femme et il la rattrapa donc assez vite, tel Tom courant après Jerry. Sauf que lui, il parvint à lui attraper le bras du premier coup. Tom, lui, avait la fâcheuse manie de se prendre le fer à repasser dans la figure, ou encore la porte sur les pattes, voire même des fois son propre piège à souris qu’il avait lui-même installé devant le trou de souris de son ennemi juré.

Où tu cours comme ça ?

Il ne relâcha pas son bras cette fois, parce que sinon elle allait encore s’enfuir. C’était sans doute à cause de sa conviction que la féminiser serait une bonne chose qu’elle le fuyait ainsi, ils pourraient devenir de bons amis sinon avec un peu de bonne volonté. Et avec eux, le proverbe « qui aime bien châtie bien » collerait à merveille, ils passaient leur temps à se chamailler pour un rien.

Allez, pour cette fois je te laisse tranquille. Je peux quand même t’offrir à boire ?

Ken n’était pas blanc comme neige non plus. S’il faisait ça c’était qu’il avait pensé qu’apprendre à connaître la coréenne lui permettrait sans doute de comprendre pourquoi elle était ainsi, et peut-être que pour le plus grand bien de la jeune fille il renoncerait à son envie maladive de la féminiser. Et boire un coup était un très bon moyen de faire connaissance, non ? Après tout ils ne s’étaient croisés que sur un terrain de Basket à échanger quelques passes et à marquer quelques paniers. Sinon il l’avait aperçue dans les couloirs du lycée et à l’internat, le soir, au réfectoire. Mais ils n’avaient vraiment jamais parlé sérieusement, préférant s’envoyer des piques nullement méchantes mais servant juste à taquiner l’autre.

Sans attendre sa réponse, et tenant toujours son bras, assez fermement pour ne pas qu’elle s’échappe mais pas assez fort pour lui faire du mal, il l’entraîna vers la Tour Shibuya 109 qui n’était pas bien loin de l’endroit où ils se trouvaient.
La jeune fille n’était pas du coin mais la Tour 109 était réputée pour ses innombrables magasins de mode, et ce à travers les pays. Du coup Chae Rin devait sans doute croire que la proposition de boire un verre n’était qu’une couverture pour la traîner dans les boutiques. Sans s’arrêter dans sa marche, il dit :

Je te promets qu’il y a des cafés dans la Tour 109.

Sans la lâcher, déterminé, le nippon pénétra dans la tour sous le regard étonné des passants. En effet, voir un garçon traîner de cette sorte une fille pouvait être surprenant. Mais bon, avec son look, cela paraissait tout de suite moins choquant. Ni l’un ni l’autre ne portait l’uniforme du lycée et de toute façon Ken ne le portait jamais, puisque le directeur avait désiré que les KnS ne le portent pas pour être démarqués des autres élèves. Ca par contre, s’il trouvait l’idée du coaching sympathique et utile, il trouvait l’idée des uniformes ridicule. Mais des gens comme Jung Wan ou Eichi, et même Shin, devaient être ravis de pouvoir étaler leur richesse sur leurs vêtements. Pour sa part, il s’habillait assez classiquement et pour le coup il portait un sweat blanc avec les manches remontées jusqu’aux coudes et un jean délavé.
Il conduisit Chae Rin dans le premier café qu’il aperçut, et ils s’installèrent à une table.

Aujourd’hui je suis d’humeur généreuse, je t’invite, dit-il en regardant par la fenêtre.

Hj – Kenken ou l’homme qui prend les initiatives o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oumyou.forumactif.org

Karaté

─ Messages : 245
─ Ici depuis le : 30/04/2011
─ Classe / Emploi : 3C / Host. Je me fais passer pour un homme, mais et alors ?
─ Coach : Saketo Jung Wan.

CITIZEN INFO
─ Nationalité: 3C.
─ Situation ♥: Fatal system error.
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyLun 2 Mai - 15:24

Même le rose ne faisait pas très féminin sur le corps frêle de Chae Rin. Etrange, n'est-ce pas ? Cette couleur qui est censée être particulièrement féminine ne changeait pourtant rien aux airs de garçon manqué de la miss. Du haut de ses quelques centimètres, elle s'était mise à se faufiler entre les passants, essayant ainsi de se fondre dans la masse. Chae Rin est passée maître dans l'art de la fuite. Du moins, en Corée, lorsqu'elle devait fuir les prêteurs sur gages, elle y arrivait très bien. Mais, peut-être que depuis son arrivée au Japon, vu qu'elle n'avait plus réellement besoin de fuir quoi que ce soit... Ses capacités s'étaient un peu rouillées ? En deux temps trois mouvements, quelque chose ou quelqu'un agrippa le bras de la jeune femme. Enfin, quelque chose... Non, plutôt quelqu'un, dirons-nous.

« Où tu cours comme ça ? » disait-il. Où ? Loin, très loin. Le Tom de la réalité était bien trop rapide, bien trop efficace. Et malheureusement, les fins ne se déroulaient pas de la même façon que dans ce cartoon. Tom finissait par rattraper Jerry, et là était le problème. Parce que, ce Tom ne cherche pas à manger le Jerry qu'était Chae Rin, oh que non. Il ne s'agissait pas d'un partisan du cannibalisme, vraiment. Du moins... Aux premiers abords il n'en avait pas l'air en tout cas. Ce qu'il cherchait à faire, c'était l'habiller telle une fille, et la contraindre à se comporter d'une autre façon. En somme, gommer ses airs de garçon. En fait, si la jeune femme avait un comportement aussi peu féminin, c'est surement parce qu'elle avait grandi en étant essentiellement entourée d'hommes. Sa mère étant morte à la naissance, c'est son cher papa qui s'était occupé de son éducation. Bon, mais vous vous doutez bien qu'avec un père pompier... Et vu que les enfants ont tendance à prendre l'un des deux parents comme modèle... Donc, ce qui devait arriva se produisit. Chae Rin prit son père comme modèle. Lui était un pompier et risquait sa vie tous les jours, et de son côté, elle prévoyait de risquer sa vie mais dans un domaine différent. En étant une cascadeuse, en fait. Original comme choix de vie, n'est-ce pas ? Et loin d'être féminin, c'est le moins qu'on puisse dire. Enfin, le comportement peu féminin de la miss ne datait pas d'hier ni d'aujourd'hui. Cela remontait à son enfance, lorsqu'elle n'était encore qu'une gamine. Et le fait qu'elle doive désormais travailler en tant qu'host n'arrange pas les choses, au contraire. Pour se faire passer un homme, il faut aussi se comporter comme un homme... Donc, cela inclut de gommer toute trace de féminité apparente et d'essayer de paraître la plus... Masculine possible ? Enfin, heureusement pour elle, malgré tous ses efforts, ses collègues trouvent quand même qu'elle a... Ou plutôt, « qu'il » a des airs androgynes très marqués. Comme quoi, malgré tous ses efforts, on le remarque toujours qu'il s'agit d'une demoiselle. Imaginez un peu le choc si elle se fondait parfaitement dans la masse ? Ce serait... Traumatisant, oui.

Enfin, mais pour l'instant, ce qui était le plus traumatisant, c'est de penser à la séance shopping qu'allait lui faire subir Ken. Du moins.. Normalement ? « Allez, pour cette fois je te laisse tranquille. Je peux quand même t’offrir à boire ? » … Whatttt ? Oh my gosh jesus christ super star. Il était bien en train de lui proposer d'aller boire un verre, et non d'aller acheter des vêtements ? Un air étonné fit son apparition sur la frimousse de la coréenne, alors qu'elle prenait la parole. « … C'est un piège ? T'as vraiment l'air trop louc-... A-AHH ! Ehh, attends deux minutes ! A-Arrête de me tirer comme un boulet, j'te rappelle que ça pourrait être considéré comme un enlèvement ! Je vais le dire à la police ! AU SECOURSSS ! » S'il l'écoutait ? Eh bien, ce serait tout aussi efficace si Chae Rin s'adressait à un mur. Il se contentait de la trainer avec lui, tenant toujours fermement son bras. Pas comme si elle allait s'échapper ! … Bon, peut-être que si. Elle aurait pu penser à s'échapper. Oh, ce n'était pas contre lui, du tout ! Chae Rin appréciait sa compagnie, et le trouvait très sympathique. Mais... Disons juste que cela était presque devenu un automatisme, de jouer au chat et à la souris avec lui.

Un café ? Hein ? Dans la Tour 109 ? Chae Rin a peut-être un très mauvais sens de l'orientation mais quand même ! Elle sait très bien qu'il n'y a que des magasins dans cette tour ! Bon, mais, essayons de relativiser... Au pire, il lui paierait des fringues, c'est déjà ça, non ? Et de son côté, la brunette pourra faire des économies. Bah oui ! S'il veut la féminiser, alors le tout doit être à ses frais, parfaitement ! Et puis, de toute façon, Chae Rin est... Complètement fauchée, en fait. Elle a tout juste de quoi subvenir à ses besoins, alors cela l'arrange en quelques sortes d'être un garçon manqué. Elle n'a pas besoin d'acheter des vêtements chers et n'a tout simplement pas besoin de s'occuper d'elle autant que le ferait une « vraie fille ». « Je te promets qu’il y a des cafés dans la Tour 109. » Ken est devin. Oui, surement. Sinon, comment avait-il fait pour deviner que, justement, Chae Rin était en train de penser à la possibilité qu'il n'y ait tout simplement aucun café dans cette tour ? La jeune femme, maintenant habituée à se faire trainer de la sorte par le nippon, se contenta de hausser les épaules tout en essayant de suivre la cadence. « Oh bah de toute façon, j'abandonne, j'me suis faite attrapée, j'ai pas d'autres choix que de te suivre. Et puis tire un peu moins fort, j'te rappelle que ce sweat a quand même un prix, hein ! Faudrait pas qu'il se déchire alors que j'ai même pas encore reçu mon salaire. »

Encore une fois, ses dires n'eurent aucune conséquence sur le comportement du jeune japonais puisqu'il continua à la trainer sans même se soucier du regard des passants, qui paraissaient étonnés. De son côté, Chae Rin ne chercha même pas à s'échapper ou quoi que ce soit. Pourquoi faire ? Autant faire face à son destin. De toute façon, si par le plus grand des hasards, il desserrait sa poigne, elle n'arriverait tout de même pas à partir bien loin puisqu'il finirait par la rattraper. Enfin, donc, ils arrivèrent finalement dans un café et après que Ken se soit assuré que Chae Rin était bien assise sur sa chaise, il prit ensuite place sur la sienne. « Aujourd’hui je suis d’humeur généreuse, je t’invite, » disait-il en regardant par la fenêtre. Oui mais en fait, son interlocuteur n'était pas la fenêtre, mais plutôt Chae Rin, n'est-ce pas ? La brunette soupira bruyamment puis ôta sa casquette pour la poser sur la table. « Alloooooo. Ehhh, je suis là, pas dehors. » Elle fit un petit signe de la main. « Puis, d'humeur généreuse... Tu l'as dit, tu peux pas changer d'avis maintenant. Alors, ce que je veux... Hum, un chocolat chaud, et un bon gâteau au chocolat, aussi. Puis, vu que c'est toi qui invite, faudra aussi prévoir le déjeuner. » Un petit sourire malicieux vint feindre ses lèvres. Bah quoi ? Se faire payer un repas par une autre personne lui permettrait de faire des économies sur ses dépenses du mois, alors elle ne pouvait que sauter sur l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

─ Messages : 1124
─ Ici depuis le : 04/01/2010
─ Présence : 7/7
─ Classe / Emploi : 3B
─ Coach : x

CITIZEN INFO
─ Nationalité: Japonaise
─ Situation ♥: S'est fait jeter -.-
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyLun 2 Mai - 20:02

Ken ne prêtait pas attention aux jérémiades de Chae Rin. Il était pour ainsi dire habituée à l’entendre se plaindre et gémir quand il était dans les parages. Mais voilà, pour la première dans l’histoire du cartoon, Tom avait attrapé Jerry mais ce n’était pas pour le manger, c’était plutôt … Pour le faire manger ? Le nippon avait en tête de l’inviter à boire quelque chose pour apprendre à faire connaissance avec la coréenne, mais il se doutait bien que la jeune fille qui était plutôt gourmande n’hésiterait pas à choisir un truc à grignoter pour accompagner sa boisson. Rien qu’en y pensant, Ken commençait à avoir faim. De toute façon dès que nourriture il y avait, KenKen le glouton répondait présent.

b]Ah, mais arrête de croire que je vais te piéger toutes les trente secondes ! Je suis pas aussi tordu voyons. Et puis arrête de hurler et de gesticuler une minute ![/b]

C’était cruel de sa part de le voir aussi tortionnaire ! Bon ok, elle devait le trouver limite insupportable dans son idée de vouloir la féminiser, mais que voulez-vous, il ne pouvait pas la côtoyer sans être perturbé, car derrière son accoutrement de mec et sa démarche tout aussi masculine, il savait qu’une fille se cachait et ça avait tendance à le perturber quelque peu, allez savoir pourquoi. C’était donc pour ça que le nippon voulait inviter Chae Rin, pour comprendre dans quel but elle se « travestissait ». Mais pourtant, ce n’était pas interdit pour une fille de vouloir ressembler à un garçon, non ? Mais que voulez-vous, Ken était un peu bizarre des fois.

Ils arrivèrent bientôt au niveau de la Tour 109, cette immense tour abritant nombre de magasins de mode. Bon, Ken n’avait vraiment pas choisi le meilleur endroit pour rassurer la coréenne qui se méfiait comme de la peste de toute boutique de vêtements depuis qu’elle approchait Ken. C’est pour cela qu’il s’était senti obligé de lui préciser qu’il y avait réellement des cafés et autres boutiques de restauration rapide à l’intérieur. Mais il se doutait bien que tant qu’elle ne serait pas entrée et qu’elle n’aurait pas vu l’un des cafés d’elle-même, elle ne serait pas convaincue pour un sou.
Chae Rin finit par capituler, annonçant qu’elle ne pouvait que se résoudre à le suivre, puisqu’elle s’était fait attraper. La souris avait perdu face au chat. Mais Ken ne lui accordait aucune once de confiance, s’il desserrait l’étreinte ne serait-ce qu’un peu, elle prendrait ses jambes à son cou dans la seconde qui suivrait. Ni l’un ni l’autre n’avaient confiance en la personne qui l’accompagnait, c’était un fait. Et puis il n’y faisait pas mal, il avait bien fait attention de ne pas trop serrer le poing tout de même. Mais la seule raison pour laquelle elle se plaignait actuellement, c’était qu’il abîme son sweat. Sérieusement, elle n’avait pas d’autre intérêt ? Incrédule, il s’arrêta quelques secondes, remonta légèrement la manche du sweat pour ne plus l’agripper en tenant le poignet de la coréenne, et dit, agacé :

b]Comme ça tu arrêteras de râler ?[/b]

Ils pénétrèrent bientôt dans le café, et Ken s’assura que Chae Rin soit installée et n’ait pas une soudaine envie de partir pour s’installer à son tour. Il lui annonça que, étant d’humeur généreuse, il avait décidé de l’inviter, tout en regardant la fenêtre. Cela ne lui plut pas apparemment car elle lui rappela sa présence en gesticulant dans tous les sens. Ken reporta alors son attention sur la coréenne, puisque c’était ce qu’elle désirait apparemment, et attendit qu’elle commande. Apparemment son estomac était bien gourmand aujourd’hui puisqu’en plus d’un chocolat chaud et d’un gâteau au chocolat –si elle n’aimait pas le chocolat faudrait le lui dire, elle désira le déjeuner aussi. Hein, à cette heure-ci ?

b]Un déjeuner en plein milieu de l’après-midi ?![/b] s’étonna-t-il sans gêne. b]N’empêche, c’est malin, tu m’as donné faim aussi è_é[/b]

Ken se mit donc à farfouiller la carte, et il opta pour une crème brûlée avec une boule de glace à la vanille accompagné d’un thé aux fleurs de cerisiers. Il avait des goûts …. De richou. On ne se refaisait pas, et puis ce dessert était si bon ! Quant au thé, il en raffolait. Bon après il ne prônait pas la cérémonie du thé et tout, même si sa mère aurait bien aimé qu’il s’y intéresse, mais c’était tout de même un grand buveur de thé.
Le serveur arriva bientôt, et Ken passa rapidement commande du chocolat chaud, du gâteau, de la crème brûlée et du thé. Alors qu’il repartait apporter la commande en cuisine, le nippon regarda Chae Rin et dit :

b]Si tu veux rajouter quelque chose après, t’hésites pas.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oumyou.forumactif.org

Karaté

─ Messages : 245
─ Ici depuis le : 30/04/2011
─ Classe / Emploi : 3C / Host. Je me fais passer pour un homme, mais et alors ?
─ Coach : Saketo Jung Wan.

CITIZEN INFO
─ Nationalité: 3C.
─ Situation ♥: Fatal system error.
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyMer 4 Mai - 20:57

« Ah, mais arrête de croire que je vais te piéger toutes les trente secondes ! Je suis pas aussi tordu voyons. Et puis arrête de hurler et de gesticuler une minute ! » Pourtant, Chae Rin pensait bel et bien qu'il était capable de la piéger toutes les trente secondes. Cela explique d'ailleurs son comportement. Elle voulait fuir, fuir parce que toute cette histoire lui paraissait bien trop... Trop simple pour tenir la route ? Oui, trop simple ! Enfin, d'un autre côté, non. Elle n'était pas si simple que ça quand on y pensait de plus près. On pourrait facilement comparer le tout à un enlèvement, un kidnapping, où le coupable demanderait une rançon en échange de la liberté de l'otage. Oui, sauf que dans cette situation-ci, le « coupable », alias sire Ken, ne pourrait demander une rançon à quelqu'un puisque Chae Rin n'a aucune famille à part son cher papa, qui est décédé. Puis, entre nos deux jeunes lycéens, Ken est surement le plus riche. La thèse du kidnapping n'était donc pas plausible. Enfin. La jeune femme se contenta de lui tirer la langue d'un air espiègle avant de reprendre ses jérémiades. Eh bien oui, il fallait qu'on la sauve ! Il allait la piéger, elle en était sûr !

Ses plaintes n'avaient aucun effet sur lui. Alors la brunette tenta autre chose. Son sweat. Oui, son sweat allait se déchirer. Enfin, ce n'était pas vraiment une « technique » pour essayer de lui échapper. Son sweat allait réellement finir par céder s'il continuait à tirer dessus de cette manière. Bon, d'accord, il y avait aussi l'envie de s'échapper là-dedans. Ils étaient désormais à l'intérieur de la Tour 109, le paradis de la gente féminine et l'enfer de Chae Rin. Cet endroit était plein de boutiques. De boutiques, pleines de vêtements quant à elles. Vêtements pour la plus part très féminins. Vous voyez, du genre, des robes, des jupes, des robes, puis des jupes, et encore des robes, des escarpins, des sandales... Et du rose. Du rose partout. Enfin, mais il disait qu'il n'allait pas la piéger. Ken ne pouvait mentir, oh que non. … Enfin, espérons-le pour la jeune coréenne, hein. Elle le suivait – parce qu'il ne lui laissait pas d'autres choix, naturellement – et ne pouvait se douter ce qui allait lui arriver. « Comme ça tu arrêteras de râler ? » disait-il après avoir relevé la manche de Chae Rin pour tenir son poignet. Mais, on dirait qu'il commençait à bien la connaître. Ses gestes furent rapides. Surement pour qu'elle ne puisse pas avoir l'occasion de fuir, de partir en courant. La jeune femme soupira silencieusement, en voyant son opération évasion tomber à l'eau. Et de nouveau, il se remit à avancer, la trainant toujours avec lui. « E-Ehh ! Doucement ! Tu me fais mal ! Même si j'en ai pas forcément l'air, je suis une fille et je suis fragile ! » Et bien sûr, on y croit tous. Fragile... Chae Rin l'est surement, oui. Mais pas autant que les autres filles. Disons juste que certains évènements de son existence lui ont forgé un sacré caractère et l'ont rendue plus résistante que la moyenne, voilà tout.

Donc, comme toutes les choses ont une fin, la traque de nos deux fugitifs se termina aussi. Enfin, fugitifs, tout est relatif hein. « Un déjeuner en plein milieu de l’après-midi ? N’empêche, c’est malin, tu m’as donné faim aussi. è_é » A peine eut-il le temps de terminer sa tirade que Chae Rin s'empressa de lui tirer la langue, une nouvelle fois. Espiègle ? Oui, c'est le moins qu'on puisse dire. Puis, à vrai dire, la jeune femme était une grande gamine en réalité. D'ailleurs, son côté enfantin refaisait surface dès qu'elle se sentait à l'aise. Étrangement, avec Ken, elle se sentait plutôt à l'aise en fait. Surement parce qu'ils passent leur temps à chamailler et qu'elle peut donc s'exprimer pleinement sans craindre quoi que ce soit ? « Tu as usé toute mon énergie en me trainant ici. Maintenant, j'ai faimmmmm et j'ai soiiiiiif. ~ »

Enfin bref. Chae Rin se contenta de commander des classiques. Un chocolat chaud, et un gâteau au chocolat. Oui, la jeune coréenne est complètement folle du chocolat. Que dis-je ? Elle est droguée au chocolat oui. En ce qui concerne son interlocuteur, ses envies, quant à elles, étaient plutôt... Comment dire... Très distinguées. La miss ouvrit grandement les yeux lorsqu'elle l'entendit débiter son flot d'exigences. Il lui fallait une certaine glace, un certain thé... Alors que le serveur retournait en cuisine, le nippon s'adressa à la brunette une nouvelle fois. « Si tu veux rajouter quelque chose après, t’hésites pas. » Mais quelle générosité ! Chae Rin hocha la tête. « Oh oui, compte sur moi ! … Oh merde. » L'explication du « oh merde » soudain en fin de phrase ? Et bien, la brunette venait de voir une personne qu'elle ne voulait, justement, pas revoir. Une cliente. Une cliente venait de débarquer dans ce café. Et elle la fixait. En souriant. Il ne lui fallut pas longtemps d'ailleurs pour venir s'inviter à la table des deux lycéens. « Rin-kun ! » Oui, vous avez bien entendu, -kun. Le suffixe qu'on utilise en général pour les jeunes hommes. Parce qu'il se trouve que la cliente pense tout simplement se trouver face à un jeune homme, et non à une jeune fille. « Tu es avec un copain ? C'est vrai, t'as besoin de te changer un peu les idées après toutes ces longues soirées ! » Chae Rin se contentait d'afficher un sourire crispée tout en se massant la nuque, quelques peu nerveuse. Oui, parce que Ken ne savait rien à propos de son boulot d'host. Et déjà qu'il en faisait tout un plat de son attitude de garçon manqué, imaginez un peu s'il découvrait qu'elle se travestissait. Après que la cliente soit repartie, la jeune femme releva son regard vers son interlocuteur. « Ano... Tu sais quoi, Ken ? Mange, contente-toi de manger et de boire ton thé, tu n'as pas besoin de comprendre, vraiment ! … ;___; »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

─ Messages : 1124
─ Ici depuis le : 04/01/2010
─ Présence : 7/7
─ Classe / Emploi : 3B
─ Coach : x

CITIZEN INFO
─ Nationalité: Japonaise
─ Situation ♥: S'est fait jeter -.-
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptySam 7 Mai - 9:45

Après cette conduite forcée jusqu’au centre commercial le plus réputé des Tôkyô, les deux adolescents étaient enfin assis à une table d’un petit café tranquille. Il était bien difficile d’imaginer qu’ils entretenaient une relation plutôt amicale vu la manière dont ils se parlaient. Elle n’avait eu de cesse de se plaindre pendant tout le trajet, prétextant tous les moyens possibles et imaginables pour tenter de s’enfuir. Mais même le coup du sweat qui allait se déchirer n’avait pas fonctionné sur Ken qui s’était contenté de remonter sa manche pour continuer de la traîner jusqu’à la tour 109. Elle avait pesté, ah ça oui, se plaignant qu’il lui faisait mal, mais ça c’était encore une excuse pour qu’il desserre l’étreinte et qu’elle se détache d’un coup sec pour prendre ses jambes à son cou. Le nippon savait très bien qu’il ne serrait pas assez fort pour lui abîmer le poignet.
Bref, ils étaient désormais assis au café du rez-de-chaussée, et regardaient les menus. La jeune coréenne opta pour un chocolat chaud et une part de gâteau au chocolat. Sincèrement, si elle n’aimait pas le chocolat, il fallait qu’elle le dise ! Elle mit son appétit impressionnant sur le compte du manque d’énergie qu’elle avait depuis qu’il l’avait traînée jusqu’ici. Ken ricana, arborant un espèce de rictus bizarre. Cette fille était inépuisable, il le savait bien. En tout cas elle avait toujours assez d’énergie pour râler, et ça c’était indéniable. Mais du coup, cette tortionnaire lui avait ouvert l’appétit en parlant de gâteaux, Ken était imbattable niveau gourmandise. Quoique, Ryuzaki se défendait plutôt bien niveau gloutonnerie lui aussi.

Il lui proposa de rajouter quelque chose à sa commande si elle avait encore faim après. Après tout, il avait bien dit que c’était son jour de générosité aujourd’hui, non ? Qu’importe, elle avait accepté mais avec terminé sa phrase en jurant. Ken arqua un sourcil, étonné. Pourquoi donc jurait-elle ? Il se tourna pour voir ce qu’elle regardait et put voir une jeune femme se rapprocher d’eux. Elle sourit à Chae Rin et la salua. Rin-kun …. Kun ?! Pourquoi donc utilisait-elle un suffixe masculin pour parler à la coréenne ? C’était un jeu entre elles, elle faisait semblant de le prendre pour un garçon à cause de son apparence masculine ? Interloqué, il les écouta converser, mais en fait cette fille ne semblait pas être très proche de Chae Rin. Elle parla de longues soirées, qu’il fallait qu’elle se change les idées. Ken ne comprenait strictement rien.

Et puis la jeune fille partit sans demander son reste, et avant qu’il n’ait pu ouvrir la bouche, elle lui demanda de se contenter de manger sa crème brûlée et de boire son thé sans faire de commentaire, qu’il n’avait pas besoin de comprendre. Il refit une tentative et ouvrit la bouche pour protester, mais c’est ce moment-là que choisit le serveur pour apporter les commandes. Il resta donc quelques secondes la bouche ouverte comme un poisson que l’on aurait sorti de l’eau, pendant que l’employé déposait les pâtisseries et les boissons sur la table. Puis, une fois qu’il se fut éclipsé, il fixa Chae Rin d’un air soupçonneux :

Au risque de te décevoir, je peux manger, boire et parler en même temps, ou presque. Ai-je le droit de m’étonner du fait que cette fille t’aie appelé « Rin-kun » ? Elle t’a pris pour un mec ou quoi ?

Ken, toujours dans la finesse, c’était connu. Attendant une explication plausible, le jeune homme porta la tasse à ses lèvres. Il souffla dessus, imaginant que le thé devait être brûlant, et but une petite gorgée. Effectivement, il manqua de se brûler la langue, il le laisserait un peu refroidir avant de se désaltérer. Il s’attaqua donc sans ménagement à la crème brûlée qui se révéla délicieuse.
Le gâteau de Chae Rin avait l’air d’être bon lui aussi, vu comme elle s’était jetée dessus. C’était le rendez-vous des voraces en fait. Il sourit, elle était marrante quand elle se jetait sur la nourriture.

Et puis, c’était qui cette fille ? Vous aviez l’air proches.

Enfin, proches, c’était vite dit, si ces deux-là étaient proches, la fille saurait déjà que la coréenne n’était pas un garçon et aurait plutôt dit « Rin-chan ». Peut-être une collègue de baito ? Mais à vrai dire, Ken ne savait même pas si Chae Rin travaillait en dehors du lycée. Il ne savait pas grand-chose d’elle en fait, hormis qu’elle était plutôt joueuse, râleuse, et garçon manqué. C’était aussi pour ça qu’il l’avait invitée, pour en savoir plus sur elle. Et quelque chose lui disait qu’il n’allait pas être déçu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oumyou.forumactif.org

Karaté

─ Messages : 245
─ Ici depuis le : 30/04/2011
─ Classe / Emploi : 3C / Host. Je me fais passer pour un homme, mais et alors ?
─ Coach : Saketo Jung Wan.

CITIZEN INFO
─ Nationalité: 3C.
─ Situation ♥: Fatal system error.
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyMar 10 Mai - 19:42

Du gâteau au chocolat, du chocolat chaud... Hann, du chocolat à profusion, tout frais payés ! Si ce n'est pas le paradis sur Terre. Chae Rin ? Gourmande ? Mais non, du tout voyons. Disons juste qu'elle avait tendance à se montrer très... Très... Très gourmande, en fait. Voir pire même. Pire que gourmande, ça existe, si si. C'est Chae Rin. Même Shrek ne peut pas faire le poids ! La jeune coréenne le battrait haut la main. Son estomac n'était pas constitué de la même manière que les autres. Non, il devait être élastique, surement. Enfin, d'un autre côté, elle en avait bien besoin de toute cette nourriture ! La pauvre coréenne passait ses journées à courir dans tous les sens à cause de son boulot. Et de ses problèmes. Puis de ses clientes. Oui, car le métier d'host demande aussi de passer du temps avec les clientes en dehors du travail. En clair, l'host doit être à disposition de la cliente à n'importe quelle heure de la journée ou du soir. Il doit se comporter comme un petit ami modèle. Oui, mais comment agir tel un prince charmant lorsqu'on est une princesse en réalité ? Difficile, n'est-ce pas ? Enfin, la coréenne gérait tout de même le tout comme une véritable professionnelle ! Ou du moins, en partie.

Donc, après s'être faite trainée par son si charmant camarade jusqu'à un café, la jeune femme put enfin reprendre son souffle, assise autour d'une table, face à lui. Enfin, face à lui, face à lui, c'était vite dit. Il lui fallut un petit moment au nippon avant d'enfin se rendre compte que la brunette se trouvait devant lui et non de l'autre côté de la rue. Il fixait la fenêtre, encore et encore, jusqu'au moment où il fut alerté par les signes de main de Chae Rin. Que voulez-vous, c'est un don inné chez elle, la miss se fait toujours remarquer. Enfin, malgré elle parfois. Mais, il faut assumer les bons tout comme les mauvais côtés. Même si en général, on retrouvait plutôt les mauvais côtés dans ce genre de chose, en fait. Mais peu importe ! Ne parlons pas de malheurs. Et laissons Chae Rin savourer son beau gâteau. Et son déjeuner entre autres. Ahh, comme quoi, il y a toujours une âme généreuse pour s'occuper de nourrir son petit estomac. Mais étrangement, il y a aussi toujours quelqu'un pour venir gêner la tranquillité de la jeune femme. Enfin, dans cette situation, il s'agit plutôt d'une cliente, donc qui considère la coréenne comme étant un jeune homme. Quelle histoire compliquée, hein ? Mais, pas d'inquiétudes. Peu de personnes arrivent à suivre les aventures palpitantes de la vie de Chae Rin. Surement parce que son quotidien est loin d'être aussi... « Normal » que celui du commun des mortels.

Bref, avec tant de bien que de mal, la brunette essaya de garder son calme face à sa cliente. Elle devait agir comme un jeune homme digne de ce nom. Et essayer d'embrouiller Ken par la même occasion, pour qu'il ne trouve aucune faille et qu'il ne puisse lui poser aucune question sur cette histoire. Oh non, elle ne devait pas être découverte ! Il y avait déjà bien du monde qui était au courant de toutes ses petites affaires... Et son secret se trouvait être de plus en plus délicat à cacher. Oui, en partie à cause de ses nombreuses clientes qui ont tendance à débarquer à l'improviste.

Donc, après qu'elle soit partie, la jeune femme se tourna rapidement vers son interlocuteur puis se contenta de lui dicter quelques règles simples. Manger, et ne poser aucune question. « Au risque de te décevoir, je peux manger, boire et parler en même temps, ou presque. Ai-je le droit de m’étonner du fait que cette fille t’aie appelé « Rin-kun » ? Elle t’a pris pour un mec ou quoi ? » Quel malheur. Un homme multif-fonctions. Pourquoi ? Pourquoi au juste ? C'était bien sa veine. Chae Rin se contenta de grimacer puis se jeta sur son gâteau. Le serveur venait de lui sauver la mise. Quoique. Non. C'était trop beau pour être vrai. L'incroyable Ken revenait à l'attaque. « ]Et puis, c’était qui cette fille ? Vous aviez l’air proches. » Proches ? Du tout voyons ! … Bien sûr, si Chae Rin en venait à nier, elle serait tellement crédible après avoir manqué de s'étouffer. La miss avala tant bien que mal ce qu'elle avait en bouche avant de relever la tête vers son interlocuteur. « Bahh, c'est normal, c'est une de mes clien-... Cli... COPINES ! C'est une copine. Une amie quoi. » dit-elle avant de rire, nerveusement. Crédible, n'est-ce pas ? « Elle m'a pris pour un mec ! Comment tu fais pour être aussi intelligent ? T'es trop fort ! Allez, mange maintenant. èé » Essayer de flatter l'égo masculin pour éviter d'autres questions... On peut toujours essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

─ Messages : 1124
─ Ici depuis le : 04/01/2010
─ Présence : 7/7
─ Classe / Emploi : 3B
─ Coach : x

CITIZEN INFO
─ Nationalité: Japonaise
─ Situation ♥: S'est fait jeter -.-
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyMer 11 Mai - 13:56

Le café était plutôt un endroit tranquille. Installé dans le centre commercial-même, les deux protagonistes avaient une vue directe sur les badauds qui venaient se balader parmi les innombrables boutiques de la Tour 109. Ken s’amusait à observer les gens, il y en avait des petits, des grands, des hommes avec un chapeau, une mère avec ses enfants, des couples, des bandes d’amis, des groupes de filles parlant fort et commentant chaque vitrine de magasin … En fait la population tokyoïte était diverse et variée, mais ce devait être comme ça dans la plupart des pays, non ? En tout cas, le petit passe-temps de Ken ne se révélait pas assez intéressant puisqu’il reporta assez vite son attention sur Chae Rin.
Celle-ci n’avait commandé que des trucs au chocolat, elle devait faire une addiction. Pour sa part il aimait bien le chocolat mais pas à ce point, il préférait les tartes et gâteaux aux fruits. Mais l’heure n’était pas à discuter des goûts et couleurs du jeune homme par la pensée, surtout qu’il avait finalement opté pour une crème brûlée. Ah oui, il y avait énormément de fruits dans un gâteau aux œufs et au caramel ! Bien joué KenKen ! Mais comme on dit si bien, il n’y avait que les imbéciles qui ne changeaient pas d’avis.

Et puis, alors qu’après avoir demandé à la jeune coréenne ce qu’elle désirait commander, il s’était replongé dans sa contemplation des clients qui allaient et venaient en face de lui, l’une de ces personnes s’était approchée d’eux et avait salué chaleureusement Chae Rin. Elle semblait la connaître, vu comme elle lui avait parlé, assez familièrement. Oh, rien d’impoli, mais elle avait considéré Ken comme son ami et lui avait dit que ce n’était pas une mauvaise idée de se détendre après ces longues soirées. Soirées ? Mais se soirées, elle les passait à l’internat, non ? Ou alors faisait-elle le mur pour aller faire la fête avec des amis, qui sait. Il ne pourrait en aucun cas lui reprocher ce genre d’activités nocturnes puisque lui-même avait fait le mur quelques jours plus tôt en compagnie d’Ikeda Risa, une fille à l’internat elle aussi. Soit, mais alors pourquoi l’avait-elle appelée Rin-kun comme un garçon ?

Ken avait patiemment attendu que la petite conversation entre les deux filles s’achève et que l’inconnue soit repartie d’où elle venait avant d’entamer l’interrogatoire. D’un naturel curieux, il lui avait été impossible de faire l’impasse sur ce qui venait de se passer et donc il n’avait pu s’empêcher de lui poser des questions, même si à la base sa vie privée ne le regardait en aucun cas. Mais Ken n’était pas du genre à s’encombrer de principes, tant qu’il savait où étaient les limites et qu’il ne blessait personne, il se permettait de faire son curieux auprès des autres, c’était ainsi.

De toute façon, pour la réponse qu’il obtint, il aurait pu tout aussi bien ne rien dire que ça serait revenu au même. En effet l’intervention de Char Rin ne l’aida en rien à comprendre ce qui s’était passé, elle s’était contentée de lui bafouiller qu’elles n’étaient que copines même si elle semblait avoir eu énormément de mal à prononcer ce dernier mot, comme essayant de se rattraper. Elle avait ajouté qu’il avait tapé dans le mille, qu’elle l’avait effectivement confondue avec un garçon, bêtement.

C’est bizarre si c’est ta copine, qu’elle te confonde avec un mec, elle devrait savoir que tu n’en es pas un non ?

Enfin bon, Chae Rin était une personne assez spéciale aux premiers abords. Déjà, se donner une telle allure masculine pour une fille était louche aux yeux du nippons, mais elle se comportait également comme telle, elle était une bête en sport alors que la plupart des filles de son entourage préférait les activités manuelles sans hésiter, elle était … différente des filles qu’il fréquentait d’ordinaire.
Il décida d’obtempérer quand elle lui dit de manger, et attaqua sa fameuse crème brûlée. C’était vraiment un bon choix qu’il avait fait là.

Je sais pas toi, mais ma crème brûlée est trop délicieuse !

[ désolée c’est pas terrible je me rattrape au prochain >.< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oumyou.forumactif.org

Karaté

─ Messages : 245
─ Ici depuis le : 30/04/2011
─ Classe / Emploi : 3C / Host. Je me fais passer pour un homme, mais et alors ?
─ Coach : Saketo Jung Wan.

CITIZEN INFO
─ Nationalité: 3C.
─ Situation ♥: Fatal system error.
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyJeu 19 Mai - 20:43

Tout ces gens qui menaient une petite vie tranquille sans se soucier de quoi que ce soit. Oh, ils en avaient de la chance. Des jeunes filles qui s'amusent à dévaliser les boutiques, grâce à l'argent de leurs chers parents. Des couples qui se promènent main dans la main. Très mignon, n'est-ce pas ? Chae Rin les enviait. Oui, quoi qu'elle en dise, en réalité, elle les enviait vraiment. Ils avaient, justement, ce dont elle avait envie. C'est à dire, une vie plutôt tranquille. Oui, car il se trouve que justement, la vie de la jeune coréenne est tout mais surement pas tranquille, loin de là. Des problèmes à répétition. Les uns après les autres. Comme si Chae Rin les attirait tel un aimant. D'ailleurs, ce n'est pas une si mauvaise possibilité. Il est très possible que Chae Rin soit un aimant à problèmes. Mais peu importe. Le plus difficile à supporter est sa double vie. La brunette mène clairement et simplement une double vie. Le jour, une fille. Et le soir, un homme. Tout ça, dans le plus grand secret bien sûr. Ou du moins, elle essaye de faire en sorte que le tout soit dans le plus grand secret. Mais il se trouve que de plus en plus de personnes sont mises au courant. Certaines le découvrent par leurs propres moyens, d'autres sont mises au courant par Chae Rin. Enfin, même si la deuxième catégorie de personnes est tout de même moins courante. La jeune femme préfère prendre ses précautions tout de même. Trop de personnes mises au courant signifie des risques encore plus grands. Oui, car cette double vie regroupe de nombreux risques. Vous savez, la jeune femme n'a pas encore la majorité japonaise. Donc, en plus de mentir sur son identité, elle ment aussi sur son âge. Sans oublier qu'elle se fait passer pour un homme. Alors qu'elle est une femme. Quelle réaction aurait son patron s'il venait à l'apprendre ? Oh, il risquerait vraiment de piquer une crise. Une véritable crise, dont lui seul à le secret. Et Kenshiro risquerait de pâtir des conséquences lui aussi. Oui, puisque ce nippon est celui qui prend sa défense lorsqu'elle arrive en retard, qui s'arrange avec leur patron pour qu'elle n'ait pas trop de travail lorsqu'elle est malade, qui boit les verres de champagne qu'on lui offre puis surtout... Il est celui qui la couvre, et qui fait le guet lorsqu'elle se change. Il est au courant, et justement, si Chae Rin venait à être découverte, alors il risquerait d'être entrainé lui aussi dans ses histoires. En fait, c'est pour cette raison que la brunette refuse que l'on se mêle de ses affaires en général. Elle a l'habitude d'avoir des problèmes, et a donc appris à se démener tant bien que mal pour se sortir de n'importe quel genre de situations. Mais, provoquer des soucis à son entourage... Non, elle n'en a aucune envie, vraiment.

Pourtant, elle ne se rendait pas compte que parfois, ses silences et son comportement étrange était justement la cause du soucis de ses connaissances. Prenant pour exemple Ken. Il venait de faire face à une situation des plus étranges. Une jeune femme qui débarque et qui traite Chae Rin comme un homme, en utilisant même le suffixe « -kun ». Rien de bien spécial, me direz-vous... Mais, lorsque l'on repense à la véritable nature de Chae Rin... Oui, c'est une fille. Une vraie. Même si elle essaye de le masquer tant bien que mal. Enfin, donc ce « -kun » n'avait pas sa place. Alors Ken ne devait plus y comprendre grand chose. Surtout que dès qu'il tenta de poser sa première question, Chae Rin s'empressa de lui dire qu'il n'avait pas à poser de questions, qu'il ne devait surtout pas en poser, oh non. En grande partie parce qu'elle savait très bien qu'elle allait avoir du mal à lui répondre, ou plutôt, à inventer une excuse en l'espace de quelques secondes, une excuse qui tienne la route et qu'il gobe sans problèmes. Sauf qu'il n'avait pas l'air d'être très naïf... La tâche risquait donc d'être assez difficile.

« C’est bizarre si c’est ta copine, qu’elle te confonde avec un mec, elle devrait savoir que tu n’en es pas un non ? » Et ce qui devait arriver arriva. Il avait totalement raison. Et c'était bien ça le problème. Oui, le problème se résumait au fait qu'il ait complètement raison. Ce n'était pas sa copine. Et donc, elle ne savait pas qu'elle était une fille. Aussi simple que ça. Enfin, le pauvre nippon n'était pas mis au courant, alors on ne pouvait pas lui en vouloir, c'est vrai. Bref, Chae Rin lui demanda de manger. Oui, tout serait tellement plus simple comme ça ! Ce qu'il s'exécuta à faire. « Je sais pas toi, mais ma crème brûlée est trop délicieuse ! » D'ailleurs, en parlant de brûlures. Son secret tournait encore et encore dans sa bouche. Oui, cela lui brûlait la langue. Chae Rin avait envie de tout dire. De tout lui lancer à la figure, pour se sentir un peu moins incomprise. D'un coup, la brunette frappa des poings sur la table, faisant légèrement tanguer l'eau qui se trouvait dans son verre, avant de débuter une longue tirade sans même prendre le temps de respirer une seule seconde. « Non, ce n'est pas une amie ! En réalité, je travaille comme host dans un club d'host donc je me fais passer pour un homme tous les soirs et la jeune femme que tu viens de voir est une de mes nombreuses clientes puis c'est comme ça que je gagne ma vie et … ET FOUWW. Ça fait un bien fou dit-donc ! » dit-elle, soulagée, tout en se laissant retomber sur le dossier de sa chaise. « Tu gardes le secret, hein ? … Y a déjà bien trop de monde qui est au courant ... »

( T'inquiète pas, c'est pas mieux moi hein. ;___; Aussi, sorry si y a des bêtises, j'ai pas encore relu, je le ferai après, promis éoè )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

─ Messages : 1124
─ Ici depuis le : 04/01/2010
─ Présence : 7/7
─ Classe / Emploi : 3B
─ Coach : x

CITIZEN INFO
─ Nationalité: Japonaise
─ Situation ♥: S'est fait jeter -.-
─ Agenda:


i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. EmptyVen 20 Mai - 16:16

Il était une fois deux amis qui avaient fait connaissance de façon assez singulière. Sur un terrain de Basket. L’un, appartenant à ce club sportif, s’entraînait comme un forcené. L’autre, une jeune fille aux allures masculines, avait rejoint le terrain pour faire quelques dribbles. S’était ensuivi un défi, quelques chamailleries enfantines et finalement, Chae Rin et Ken avaient fait connaissance. Tous les deux, c’était comme Tom et Jerry, à se suivre l’un et l’autre sans jamais vraiment s’atteindre, à se taquiner gentiment sans vraiment en vouloir à l’autre … L’une attisait la curiosité de l’autre, qui lui-même agaçait la jeune femme par son intention formelle de la féminiser. De quoi je me mêle ?
Toujours est-il que pour cette fois, le nippon avait bien gentiment changé ses plans habituels et avait laissé la coréenne tranquille en se contentant de l’inviter dans un café. Dans le seul et unique but de mieux faire connaissance avec elle et de comprendre pourquoi un tel intérêt pour avoir une apparence « virile ». Bon, il ne fallait pas abuser, Chae Rin était loin d’être virile, elle s’habillait certes comme un vrai mec, coupait ses cheveux courts, se tenait comme les garçons et n’était pas aussi raffinée qu’une femme, mais ses formes, aussi fines qu’elles soient, et ses articulations fragiles trahissaient rapidement son identité si on était réellement attentif. Mais lorsque, comme aujourd’hui, elle portait un gros sweat bien ample, cela passait tout de suite plus inaperçu.

Ken ne pensait pas qu’il entendrait autant de révélations en une seule fois. Il aurait appris tout ce qui voulait savoir, en fait. En effet, tout démarra lorsqu’une jeune femme parmi tous les passants que le jeune homme observait paresseusement vint vers eux. Elle avait salué Chae Rin comme un homme et était repartie quelques minutes après, ayant parlé de soirées épuisantes et autres choses bizarres.
En grand curieux qu’il était, le nippon n’avait pas pu s’empêcher de questionner la coréenne sur ce drôle d’incident. Au départ elle évinça la réponse en disant qu’il n’avait pas de question à poser et qu’il devait manger. Ce qu’il fit, en bon estomac sur pattes qu’il était, même s’il avait tout de même dit que ce n’était pas normal qu’une amie qui la connaissait la confonde encore avec un mec, à moins que ce soit un jeu entre elles, mais alors drôle de jeu. Et puis la révélation tomba.

Ken manqua de s’étouffer avec son thé déjà brûlant lorsqu’elle lui révéla qu’en vérité, elle ne connaissait pas cette fille tant que ça, que c’était juste une cliente car la jeune femme travaillait comme Host et se travestissait quotidiennement pour pouvoir y travailler. Il toussa bruyamment pour faire passer cette désagréable sensation d’étouffement et surtout, il s’était brûlé la langue. Il ne s’attendait pas du tout à ce genre d’histoires, et déjà qu’il trouvait que Chae Rin sortait du lot, là c’était comme qui dirait le pompom ! Il écarquilla les yeux, et lorsqu’elle lui dit de garder le secret parce que trop de personnes le savaient, il acquiesça et dit :

Eeh, je serai muet comme une tombe.

Il mima le geste de fermer sa bouche avec une fermeture Eclair et posa ses coudes sur la table. Il avait renversé un peu de thé en rejetant la tasse brutalement après s’être brûlé mais ce n’était pas bien grave. Pour faire passer la brûlure, il avala une ou deux bouchées de crème qui était plus froide, et ça l’apaisa quelque peu.

Mais, le patron dit rien ou il n’est pas au courant ? Tu t’en sors, je veux dire, pour te changer sans être prise sur le fait et tout …

Ken aurait tout aussi pu s’offusquer, lui faire une leçon de morale sur son attitude inconsciente et totalement déraisonnable, mais le nippon n’était pas du tout le genre de garçon à juger les gens et à leur dire ce qu’ils devaient faire ou non. Si elle faisait cela, c’était qu’elle avait sans doute de bonnes raisons de le faire, et donc il respectait son choix. Il comprenait un peu mieux pourquoi elle s’habillait constamment en garçon, comme ça si elle croisait malencontreusement une cliente qui la reconnaissait, comme tout à l’heure, elle ne serait pas choquée de « le » voir en jupe.

Je te promets d’arrêter de vouloir te féminiser. Maintenant que je sais pourquoi tu fais tout ça, je comprends mieux.

Il soupira, avala un nouveau bout de crème qui commençait à disparaître du pot, et ajouta :

Je ne sais pas ce qui te pousse à prendre tous ces risques, mais si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à m’en parler, dit-il, sérieux.

Hj – bon c’est moisi à souhait ! XD Je me rattraperai au prochain ._.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oumyou.forumactif.org

Contenu sponsorisé




i'm already a girl ! || Anzai Ken. Vide
MessageSujet: Re: i'm already a girl ! || Anzai Ken. i'm already a girl ! || Anzai Ken. Empty

Revenir en haut Aller en bas

i'm already a girl ! || Anzai Ken.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashita Hareru Kana :: Tôkyô :: 
★ Commerces
 :: 
» Boutiques.
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit